✨ « On est tous le con de quelqu’un »✨


C’est le thème de l’atelier que j’animerai à la La Fabrique du Changement – Nantes la semaine prochaine !!

🎯 Mon objectif => proposer une alternative à une croyance répondue que « l’autre est un con »

Personne n’a la capacité de « forcer » l’autre à changer et à devenir moins con

En revanche, nous pouvons toutes et tous agir sur la qualité de nos interactions avec l’autre.

Pendant cet atelier, nous allons explorer
– ce qui peut être dysfonctionnel dans l’interaction et non chez l’autre
– et les conséquences que cela peut avoir pour nous (la contrainte…)

Et j’espère que les participants de la semaine prochaine vont découvrir ou confirmer qu’ils peuvent être pleinement acteurs de la qualité de leurs relations et que c’est vraiment super cool.

Alors, on s’y retrouve ?
—–

👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à être pleinement aligné(e)s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

L’avis des autres ou la vie des autres …


Chacun a sa vision de la vie et aime y aller de son conseil. Tu devrais faire ceci ou « si j’étais toi… »

Et bien justement, tu n’es pas moi …

Nous avons tous une expérience, des peurs, des aspirations différentes et il est souvent plus facile de projeter sur l’autre nos croyances, convictions, certitudes… que de les regarder en face et de s’occuper de soi…

Mais, est-ce juste pour l’autre ?

Lorsque j’ai créé ALIZEL, en pleine période de COVID, j’ai eu beaucoup de retours du type : « quoi, tu lâches un très beau poste pour aller créer ton entreprise en pleine crise ? mais t’es dingue » ou « si ça ne marche pas, tu pourras toujours redevenir salariée »…

J’ai beau être pleinement consciente que ce ne sont que des projections des peurs de l’autre (besoin de sécurité matérielle en l’occurrence), cela ne m’a absolument pas aidée !

Alors, quand vous avez envie de donner un conseil, je vous invite à vous demander
💡 est-ce que la personne vous a demandé un conseil ?
💡est- ce que cela lui sera utile ?
💡est- ce que vous parlez bien de lui ou est-ce que cela révèle en réalité votre inconfort?

Cela vous arrive-t-il souvent de donner des conseils non sollicités ? De qui parlent-ils : de vous ou réellement de l’autre ? partagez en commentaire.

👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeants à éclairer ce qui impacte leur posture, afin de déployer une stratégie pleinement alignée et efficiente.

Vraiment, j’ai essayé de m’y tenir – on m’avait dit 21 jours pour changer une habitude…. mais j’ai tenu 5 jours 😱

C’était quoi selon vous ?

❓ Je me remets au sport ? yoga tous les matins à 6h ? pas d’apéro en semaine ? … le suspense restera total.

En revanche, ce que j’ai appris, c’est que pour changer une habitude, la volonté, la motivation souvent ne suffisent pas.

Issu du génial livre de James Clear, je vous livre 2 tips très efficaces :

💡 accolez la nouvelle habitude à prendre avec une habitude déjà existante
ex => je fais 3 min de gainage (ok 1 min) après m’être lavé les dents

💡 rendez la mauvaise habitude difficile à faire
ex => vous voulez arrêter de scroller sur instagram, supprimez l’application

et vous, comment faites vous pour changer durablement vos habitudes ? partagez vos tips en commentaire
—-
👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant.e.s à être pleinement aligné.e.s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

Quelle différence faites-vous entre indécision et procrastination ?Dans les 2 cas, le résultat est le même => il n’y a aucune action.


Les mécanismes sont pourtant fondamentalement différents :

👉  L’indécision relève d’une incapacité à prendre une décision, en raison de doutes, de peurs, d’un manque de clarté sur les options disponibles. Les conséquences sont souvent l’immobilisme, l’anxiété

👉 La procrastination est un mécanisme d’évitement ou de report de tâches à faire, désagréables ou peu motivantes et dont les conséquences sont connues. Cela engendre également de l’immobilisme, la frustration…

Comprendre son propre processus décisionnel est une étape importante et systématique que j’explore avec les dirigeant(e)s que j’accompagne :

–     Est-ce facile de prendre une décision ?
– Est-ce que je procrastine ou j’hésite ?
–     Le droit à l’erreur ? revenir sur une décision ? ajuster ?
–     Les décisions sont-elles appliquées par les équipes ?
–     Comment je décide ? …

Ce travail de clarification permet d’identifier et de lever des freins à la décision, faciliter le processus de décision, le communiquer auprès des équipes, éviter les remises en cause, garantir l’efficience…

Et vous, comment décidez-vous ? est-ce facile ou difficile ? êtes-vous plutôt team « je me justifie » ou « j’explique » ou « j’implique » ?

Partagez en commentaire vos tips et/ou difficultés .
—–

👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à être pleinement aligné(e)s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

❗ Une fausse croyance très ancrée et tellement courante ❗:« Je suis égoïste si je prends soin de moi »


J’ai eu la chance d’animer 2 ateliers auprès d’équipes soignantes dans un Ehpad. Des soignantes incroyables d’humanité et d’engagement….

J’aime prendre soin de nos soignants et je les fais réfléchir systématiquement à la question du « pour moi, prendre soin c’est… »

Apparait très rapidement cette croyance, cette injonction même : « non, je ne prends pas de pause, je ne prends pas soin de moi, car c’est égoïste par rapport aux résidents qui, eux, ont besoin qu’on prenne soin d’eux ».

Alors j’ai simplement écrit au tableau

💡 Si prendre soin de soi = être égoïste,

Alors « être égoïste = prendre soin de soi »💡

Grand moment de silence car évidemment, ça ne « fonctionnait pas »…

Nous avons pu ensuite échanger ensemble sur le fait qu’être bien soi-même, et/ou en équipe, n’est pas égoïste au sens de « je ne pense qu’à ma petite personne » mais que cela permet d’être bien pour les résidents et de mieux prendre soin d’eux.

Cela a permis « d’alléger » sacrément la pression, d’autant plus dans ces métiers de profonde humanité et de responsabilité constante de l’autre ! Se créer de l’espace…

C’est exactement comme en avion, en cas de dépressurisation de l’appareil, vous devez d’abord prendre l’oxygène afin ensuite de pouvoir aider durablement les passagers.

Et vous, que signifie pour vous « prendre soin » ? selon vous, est-ce égoïste de prendre soin de vous ?

Comment prenez-vous soin de vous, de vos équipes ? avez-vous tendance à vous « sacrifier » pour votre équipe ? et dans ce cas, est-ce efficient ?

—–

👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à être pleinement aligné(e)s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

❌ J’ai décidé de ne pas renouveler ma certification QUALIOPI …


et cette décision, même si elle est tout à fait stratégique me « fait mal au coeur »

Il y a 2 ans, je démarrais tout juste ALIZEL , et je décidais de me lancer dans la certification QUALIOPI, car c’était pour moi un gage de sérieux et de professionnalisme pour mes clients.

J’aurai pu faire le choix d’utiliser des sociétés de portage ou autre, mais j’ai décidé d’investir du temps et des fonds pour obtenir cette certification.

20 mois après, je décide consciemment de ne pas renouveler cette certification car

❌ beaucoup trop de temps administratif à passer
❌ des règles qui évoluent tout le temps
❌ le doublement de la durée de l audit et de son coût

=>Et moi, je préfère passer du temps à améliorer le contenu de mes formations plutôt que ma méthode d’archivage (qui est déjà très aboutie…)

Est ce que cela va diminuer la qualité de mes prestations ? Non pas du tout

Je vais continuer à

✅ questionner mes clients afin que la formation soit parfaitement adaptée à leur demande

✅ approfondir les attentes, les motivations et les difficultés perçues par les stagiaires pour adapter la formation au plus près de leurs besoins

✅ continuer à lire, expérimenter, me former, et à utiliser les retours des stagiaires pour faire évoluer mes méthodes pédagogiques

✅ fournir des supports de qualité …

Est ce que je risque de perdre des opportunités faute de financement par les OPCO, peut-être et c’est un risque conscient et assumé.

✨ Je fais aussi le pari que la spécificité de mes formations, ma méthodologie résolument implicative et mon expérience terrain seront plus importants que la question du financement. ✨

Alors, à partir du 20 août 2024 , ALIZEL ne sera plus estampillée QUALIOPI, mais vous pourrez toujours bénéficier de formations de qualité :

– Adopter la juste posture avec les représentants du personnel (1j)

– Mieux communiquer pour entendre et s entendre (2j)

– Développer ses compétences relationnelles au travail pour plus de coopération et d’engagement (3 j)

– Accompagner les changements et les évolutions (2j)

💡 Alors, vous tentez l’expérience ?, contactez moi en MP

—-
👋 Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à être pleinement aligné(e)s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

Une fausse croyance bien ancrée :« Le problème de la solitude du dirigeant se résout en participant à des réunions réseau »



❌ Raisonner ainsi, c’est comme mettre un pansement sur une jambe de bois.

Lorsque l’un de mes clients évoque cette question, plutôt que de « sauter » sur une solution, nous prenons un temps de questionnement et de clarification.

1.   Est-ce qu’il se sent seul ou isolé et ce n’est pas le même sujet?

2.   En quoi est-ce un problème ?

3.   Est-ce qu’il a besoin d’aide ou simplement d’échanger ?

4.   Est-ce qu’il ne peut échanger en interne pour des raisons de posture, de compétences, de confiance, ou simplement parce qu’il n’est pas à l’aise avec le fait de demander de l’aide ?

5.   …

Ce temps d’échange lui permet de trouver la solution la plus adaptée à sa situation, qui sera peut-être :

–     participer à des réseaux choisis et qualifiés

–     intégrer un cycle de codéveloppement

–     travailler sur sa gouvernance en interne ….

Et vous, vous sentez vous seul ou isolé dans vos fonctions ? qu’avez-vous mis en place ? et avez-vous pu/su réfléchir sur les raisons de cette perception ?

Partagez en commentaire vos réflexions et tips.

—–

👋Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à être pleinement aligné(e)s pour une stratégie efficiente et des équipes engagées.

La question que l’on me pose systématiquement : comment faire coopérer les équipes ??


Ma réponse, systématique elle aussi :

Et vous, en tant que dirigeant(e), équipe dirigeante, comment coopérez-vous entre vous ?

Est-ce que :

1- la confiance est au rendez-vous ? (la vraie, pas la « on est tous dans le même bateau, alors évidemment, on se fait confiance »…)

2- vous avez partagé ce qui est important les uns pour les autres, ce qu’est pour vous l’engagement, le travail bien fait, bien faire son travail ?

3- vous savez dire quand ça va et quand ça ne va pas ?

…. ?

Lors de mes accompagnements, je travaille toujours sur la coopération au niveau des équipes dirigeantes avant de travailler avec le reste des équipes.

Plusieurs raisons à cela :

=> si l’équipe dirigeante n’est pas alignée, à titre individuel et collectif, ça ne peut pas fonctionner dans les équipes

=> lorsque j’accompagne des équipes, nous travaillons notamment sur la relation à l’autre, et cela met en lumière la responsabilité de chacun dans la qualité de ses interactions. Si ce même travail n’a pas été fait au niveau direction, cela peut avoir un effet délétère sur les équipes : « faites ce que je dis mais pas ce que je fais…. »

Alors, comment coopèrent vos équipes ? et qu’est ce que ça en dit sur vous ? Partagez le en commentaire


👋 Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à oser exprimer leur singularité afin de déployer une stratégie d’entreprise parfaitement alignée 💫

Pour moi, le ski rimait avec galère….


😫 Galère parce que j’ai commencé le ski à 29 ans … , et pourtant j’ai pris des cours avec Jeannot et son genépi à 10 h du mat’
😫 Galère parce que la tradition chez nous, c’est d’être les 1ers devant les télécabines (et oui, c’est nous qui sommes là 1/2h avant l’ouverture) et les derniers sur la piste
😫 Galère parce que je force tellement, que, malgré 2 genouillères, je finis la semaine avec les genoux en kit
😫 Galère parce que le ski est aussi synonyme d’accidents graves et que, encore aujourd’hui, arrivé le vendredi, je me dis « ouf, on rentre tous les 5 entiers ».

Alors pourquoi s’imposer cela, me direz-vous ? parce que les vacances au ski,
👧🏻👦🏻👧 c’est un moment familial important pour moi,
🏔️ j’adore la beauté et la majesté de la montagne.

Alors qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ?

J’ai décidé d’appliquer ce que je prône dans mes accompagnements
🤩 respecter mon écologie personnelle
🤩 mettre de la souplesse à la place de la « force »

✅ Je vais donc à mon rythme, et c’est ok pour moi, si je décide d’arrêter à 14h30 (bon, j’y suis quand même depuis 9h du matin, avec pique-nique en 20 min skis aux pieds…)

✅ J’ai décidé de me faire confiance car je sais skier, même si je n’ai pas le style ni la vitesse de mes enfants et de mon mari (j’ai quand même pris des cours avec Jeannot)

✅ J’arrête de « forcer » comme une malade et je prends plaisir à profiter de ce magnifique domaine, tout en souplesse, et c’est vraiment chouette

Alors, à vous qui forcez, qui vous forcez pour faire quelque chose qui ne vous correspond pas complètement, que faites-vous pour « changer » cela ? Partagez-le en commentaire


👋 Je suis Anne-Laure et j’accompagne les dirigeant(e)s à oser leur singularité, afin de déployer une stratégie pleinement alignée avec ce qui leur correspond.

Bienvenue chez moi !!!


Ce 1er février marque une nouvelle étape dans la croissance d’ALIZEL , puisque j’occupe désormais un bureau au sein de la Maison des Entreprises à St Nazaire.

C’est un cap important pour moi
✨ je sors de chez moi et je rejoins d’autres entreprises
✨ je suis au clair avec l’investissement financier que cela représente et je sais que cela va me permettre de m’expanser
✨je suis ravie de pouvoir retrouver les avantages des relations en entreprise sans en avoir les inconvénients
✨je vais pouvoir recevoir mes clients sans « galérer » à trouver une salle agréable et qui préserve l’intimité nécessaire lors de mes accompagnements

Déjà des rencontres ce matin, des visages connus, d’autres où on se dit « on s’est déjà rencontrés, non ? « 

Et pour ne pas perdre les bonnes habitudes, gâteaux maison en salle de pause pour partager ma joie de cette installation. 💫 🤩

Je serai ravie de vous accueillir dans mes nouveaux bureaux, pour un rendez vous ou un café, 6 esplanade Anna Marly à Saint Nazaire.